Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Wiccan & Chaman Arts

Le karma ou la Causalité Psychique

LE KARMA ou la causalité psychique.

par Marc-Alain DESCAMPS

La notion orientale de Karma suscite bien des incompréhensions et des réticences. Pourtant elle n’est que l’extension universelle du déterminisme. Rien de plus scientifique. Tout a une cause et toute cause produit des effets. Ce qu’a découvert la pensée orientale (Hindoue, Bouddhiste, Taoïste) est l’universelle intrication des causes et des effets ou la totale interdépendance. Ce n’est rien d’autre que le principe du déterminisme, tel qu’il a été toujours confirmé par la science. Donc ce n’est qu’une conception scientifique de la psychologie et de la morale : tout a une cause, il n’y a pas d’effet sans cause, ni de cause sans effet.

Elle succède à la rétribution des actes par un jugement individuel ou dans le jugement dernier. Et elle le remplace par un mécanisme qui paraît automatique et parfois implacable. Ce qui fait qu’il est encore plus redouté et rejeté que la rétribution des actes dans la religion du christianisme. Tout le monde rêve actuellement d’une totale liberté, sans aucune loi, où chacun pourrait faire tout ce dont il a envie, sans que ses actes n’aient de conséquence, ni en lui, ni ailleurs. Mais dans toutes les sociétés et dans tous les groupes humains nos actes ont des conséquences et doivent respecter les lois et règlements. Et au dessus des lois sociales se trouvent les règles morales qui s’imposent à chacun. Pourquoi n’en serait-il pas pareil en psychologie et en éthique ?

La formulation exacte du karma est simple et précise :

« Ce que vous subissez, vous l’avez fait,
ce que vous faites, vous le subirez ».

Exactement et sans exception.

La psychologie. En psychologie ceci se comprend parfaitement avec l’habituation. Chaque acte et même chaque pensée laisse une trace dans le psychisme. Prenons l’exemple de l’habitude de fumer du tabac. Chaque cigarette que l’on fume, facilite la répétition. Dès que l’on a fumé sa première cigarette, cela rend plus facile le fait de fumer la seconde, à plus ou moins longtemps. Avec les répétitions, les intervalles sont de plus en plus courts, jusqu’aux formes paroxystiques d’un ou deux paquets de cigarettes par jour. Après le karma positif va être de se déshabituer, mais de l’avis de tout le monde s’arrêter de fumer est beaucoup plus lent et pénible que de se remettre à fumer. Il faut commencer par déshabituer le corps de la nicotine. Nous avons là le meilleur exemple de karma, un corps imbibé de nicotine et les poumons pleins de goudrons. C’est encore pire avec les drogues, où l’on a été obligé d’inventer le nouveau concept « d’addiction » car il y a une imprégnation objective des tissus ce qui provoque après les phénomènes de manque. De même le fait en conduisant une voiture de passer régulièrement à l’orange puis de brûler des feux rouges de temps en temps produit un karma qui se révélera catastrophique, un jour ou l’autre, de façon inéluctable.

d'autres sujets de l'auteur sur son site: http://www.europsy.org/marc-alain/

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article