Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Wiccan & Chaman Arts

La Respiration

La Respiration

LA RESPIRATION

Le souffle, le « Saint Esprit » de votre corps... de votre premier à votre dernier souffle, la vie vous traverse par la RESPIRATION. C'est un acte que nous faisons de manière inconsciente et pourtant, respirer est ce qui contribue à véhiculer la vie dans votre incarnation présente. Nous oublions l'importance de cet acte simple et pourtant essentiel qui nous permet de vivre. Dans toutes les approches de bien être et techniques de relaxation ou de méditation, dans le yoga, le Qi Gong, les arts martiaux, la danse, le chant, le théatre... bref dans tous les arts, il est primordial d'apprendre à respirer en premier... apprendre à respirer, fichtre mais nous savons le faire depuis la naissance me direz vous ! Eh bien oui et non, nous le faisons souvent assez mal, des respirations courtes, chaotiques, des apnées et des soupirs tout cela sans la conscience de l'importance de ce que cela nous procure. Il est bon de redécouvrir votre respiration, d'apporter à votre corps, votre esprit et votre âme ce sentiment fluide d'être en lien avec ce qui le nourrit. Cette énergie que je nommerai le « vent de vie ».

Le Prāṇa (devanāgarī: प्राण ) est un terme sanskrit. La signification de ce nom composé est complexe car elle intègre simultanément les notions de souffle et de principe vital du souffle et de sa manifestation organique dans la respiration. Qui pense « souffle vital respirant » énonce le mot prāṇa, dont le pluriel s'écrit prāṇās, forme qui désigne un ensemble de cinq souffles vitaux. [source Wikipédia]

Concept de Prāṇa en Yoga

Dans la doctrine du yoga, le concept de prāṇa serait l’énergie qui circule par les nāḍī (canaux subtils se trouvant à l'intérieur du corps physique et qui ne sont pas visibles à l'œil nu ou détectables avec des appareils divers) et qui pourrait être ressenti comme un fluide tantôt brûlant (à travers pingala nāḍī), tantôt rafraîchissant (à travers ida nāḍī), engendrant des sensations et émotions très variables.

On distingue cinq souffles vitaux, appelés aussi vāyus, c’est-à-dire vents :

  • prāṇa ("souffle vital"), le prototype des autres vents, l’ingestion et la perception,

  • apāna ("souffle inspiré"), le vent descendant associé à l’expiration, l’excrétion et la reproduction,

  • udāna ("souffle vital qui irrigue la partie supérieure du corps"), le vent ascendant, associé à l’inspiration, l’équilibre et l’expression,

  • samāna ("souffle vital régissant les échanges entre prāṇa et apāna"), le vent égalisant, associé à la digestion et au métabolisme,

  • vyāna ("souffle vital qui distribue les énergies vitales dans le corps"), le vent diffusant, associé à la circulation et la musculature.

On notera certaines divergences quant à ces diverses fonctions, ainsi que leur association à des organes, éléments et zones du corps.

Dans les contextes chinois et japonais, on parle de qi, de chi ou de ki pour désigner cette “substance” universelle qui serait à l’origine de toutes les formes énergétiques et se manifesterait à travers des fréquences particulières selon les différents plans de l’existence. [source Wikipédia]

Voici un exercice à pratiquer pour retrouver votre souffle de vie, rencontrer ce qui en vous véhicule votre énergie et bénéficier d'un élan du vivant dans votre incarnation terrestre.

Si le corps et l’âme, à travers le corps, ne respirent pas bien, c’est que le corps n’a pas bien acquiescé à la première thèse, c’est-à-dire la respiration.

Dans la respiration, nous retrouvons de l’oxygène et aussi une quantité d’humidité infinitésimale (mais il y a de l’humidité).  Donc, on y retrouve la vie, de l’eau.

Pour respirer, il suffit de bomber le thorax comme si la respiration venait du ventre, passait à travers tous les lobes des poumons et montait jusqu’à remplir tout le thorax. Vous gonflez le thorax, gardez la respiration trois secondes 1.  2.  3. Relâchez 1.  2.  3.  4.  5. Gardez les poumons vides 1.  2.  3. Regonflez 1.  2.  3. Expirez 1.  2.  3.  4.  5, et ainsi de suite.

Vous le faites à quelques reprises, jusqu’au moment où vous ne faites plus cas du décompte de la respiration.  Ce décompte a pour but de créer un mécanisme de la respiration, un automatisme [...]

[...] L’inspiration est liée à la première partie du corps, la partie inférieure.  Donc, inspirez en gonflant le thorax comme si toute l’énergie tellurique, tous les ions positifs de la Terre passaient à travers tout le bas de votre corps et montaient jusqu’à l’os iliaque, c’est-à-dire à la ceinture.  Puis expirez ...  C’est une façon pour le corps de laisser entrer l’énergie spirituelle par le sommet de la tête, à travers le coronal, et de la faire descendre pour réaliser l’union avec l’énergie tellurique au niveau du plexus.

Vous inspirez l’énergie tellurique et expirez l’énergie cosmique: voilà une forme de respiration spirituelle.  Vous réalisez l’union des deux énergies toujours au niveau du plexus solaire.  [...]

[...] Après l’exercice de respiration que nous venons de décrire, l’être humain devrait tremper le majeur dans l’eau et prendre une petite goutte d’eau pour en imbiber l’intérieur du nombril.  Il se peut cependant que cet exercice provoque comme une ivresse au niveau du cerveau, du lobe frontal et du pariétal.  Il se peut que vous perceviez une sensation...  comme si vous étiez un peu étourdi.  [...]

En pratiquant cette technique de respiration, vous perpétrez la première initiation terrestre de l’âme.  Vous pouvez le faire le matin au réveil et le soir au coucher.  Pas question de la faire des heures et des heures.  Inspirez et expirez trois fois en faisant le décompte.  Complétez votre détente en gardant les yeux fermés pendant un moment. 

Après cet exercice de respiration, faites une légère pression au sommet du nez pour régulariser l’absorption d’énergie par le troisième oeil, afin de tempérer l’intuition et la clairvoyance, ou l’effet de transe.  Faites une légère pression au sommet supérieur du nez, entre les deux sourcils, là où le doigt ne monte plus.  C’est exactement là que se situe le point central de l’énergie du troisième oeil.  Voilà le premier principe divin.  Voilà la première initiation. 

[Extrait de “Une Médecine pour l’Âme.” Par: la Triade de l’Électrum 21]


pratiquez autant que faire se peut cet exercice, vivez votre respiration en conscience, remarquez comme il est bon de prendre une grande inspiration de vous emplir de cette énergie puissante et sentez vibrer vos cellules au contact de cet oxygène bienfaiteur. Respirez vous êtes vivant !

*Dharma vous souhaite un souffle d'amour inconditionnel et cosmique*

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain 13/09/2015 22:35

Bonjour,
Pourriez-vous photographier la position des mains qui est décrite plus haut s'il vous plaît ?
bien à vous
Alain

Daniel Tremblay 15/02/2011 18:53



Savez-vous o`u je pourrais me procurer le livre: Une médecine pour l'^Ame,t^ome 2


Thanks



Dharma 30/05/2011 11:14



navrée je suis, une petite recherche par moteur peut être vous orientera mieux!


namasté