Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Wiccan & Chaman Arts

La Lune et la Santé

La Lune et la Santé

La lune et la santé

Préambule de la maladie...

La maladie est un reflet de notre âme un esprit sain dans un corps sain. Quand vous ressentez un malaise, une douleur (même bénigne), que vous avez quelques « petits bobos », il se peut que quelque chose n’aille pas dans votre tête.

Nous avons deux types d’attitudes en générale. Soit nous accordons peu d’importance à nos tracas de santé en les occultant totalement. Ou bien, nous avons la fâcheuse tendance à avoir recours directement aux médicaments chimiques. Ce que nous omettons dans ce dernier cas est que si la douleur, le mal, disparaît, la cause réelle de ce mal n’est pas éliminée pour autant. Il est donc susceptible de revenir, même sous d’autres formes.

La philosophie orientale (en désaccord avec la médecine occidentale conventionnelle) repose sur la croyance en une grande unité, il en va de même pour les sorcières dont la relation avec la nature, et le grand tout, est primordiale.

C’est pourquoi, je considère avec un grand intérêt la médecine Ayurveda et la médecine traditionnelle chinoise, la médecine par les plantes et bien sûr la relation la lune et ses mouvements sur mon corps physique (rappelez-vous, nous sommes basiquement 80% de liquide et 20% de solide). En bref, tout ce qui révèle de l’écoute de soi et de l’univers environnant.  

 

Notre âme et  notre corps en harmonie :

Notre corps veut nous contraindre notre esprit à l’écouter, il émet des signaux d’alarmes parfois ciblés, parfois générales par un état de grande fatigue. Pour réconcilier cet ensemble, vous pouvez déjà commencer à identifier ce qui ne va pas en vous questionnant (on ne se questionne pas assez ?*lien article j’ai toujours une question dans la tête). Voici quelques questions sur les réactions de votre corps et vous serez surpris de vos réponses :

J’ai mal dans les membres inférieurs à qu’est ce qui me cloue au sol, me paralyse ?

J’ai mal au dos à vous en avez « plein le dos » de quoi ?

J’ai mal à la gorge à qu’est-ce que vous ne pouvez pas « avaler » ?

J’ai mal à la tête à quel est le problème qui vous la rend « prête à éclater » ?

J’ai mal à l’estomac à qu’est que je ne digère pas mentalement, qu’est ce qui vous met « la rate au cour bouillon » ? Pourquoi vous faites vous de la bile ? 

La liste est bien sûr illimitée (comme nos possibilités).

Après le diagnostique, vous devez trouver le moyen de répondre à votre corps, à l’aider à gérer ces signaux tout au moins le mettre en prédisposition à équilibrer votre lien et votre communication mutuelle.

Ne craignez pas de donner libre cours à vos émotions, à les exprimer. Pour apprendre à les gouverner, vous devez les connaître, et pour les connaître vous devez les laisser sortir hors de votre esprit et de votre corps.

Pour cela, il y a plusieurs méthodes, la première est de vous accorder le droit de pleurer sincèrement, de rire aux éclats, de crier ou éclater un oreiller si la colère est là (attention à respecter les êtres vivants), de vous morfondre et d’avoir « le blues » (en musique si possible c’est un bon catarsisme), de parler (derrière les mots se cachent les maux) si vous en avez besoin, ou de vous taire si le mutisme est un réconfort. Bref, « vivez-vous », ne refoulez pas ce que vous ressentez. Au début cela trouble d’approcher une émotion au point de la concrétiser en acte, mais cela soulage profondément, je vous assure.

La méditation, la respiration sont des bases importantes. Vous devez également vous consacrer du temps à vous et à vous seul. Au moins une heure par jour à prendre soin de vous corps et esprit conscient. Plusieurs méthodes comme un bain aux huiles essentielles, ou une lecture tranquille, une promenade solitaire dans la nature, quelque chose que vous appréciez réellement de faire. Trouvez-vous un loisir ludique.

Il existe aussi la thérapie par le rire, et bien d’autres encore, c’est à vous de trouver celle qui vous convient. Avec la pratique, au fil du temps, vous verrez que vous maîtrisez bien plus que vous ne l’auriez cru. Vous ressentirez aussi le nombre de vos ennuis de santé se régler ou disparaître.

Le mot d’ordre est : ECOUTEZ VOTRE CORPS pour ressentir le vivant en vous.

 

la danse de la salutation à la lune

la danse de la salutation à la lune

La lune une alliée efficace du corps

Depuis fort longtemps, on attribue aux signes (solaires et lunaires), certaines zones du corps et organes bien précis. Pour les sorcières et le chamans, dans les traditions anciennes, le soleil représente le père, la masculinité, le moi social (dans un thème astral), la valeur virile, le fertiliseur auquel nous nous référons. La lune elle représente la mère, notre inconscient, nos besoins fondamentaux, ce qui est caché, le retour sur soi et la sécurité.

En connaissant votre signe lunaire, vous pourrez surveiller les zones qui vous concernent. Définir si elles sont sensibles, saines, résistantes, si elles ont besoin d’assistance.  Il vous faut découvrir votre signe lunaire auparavant. * lien source

BELIER : yeux, nez, bouche, cerveau, crâne.

TAUREAU : thyroïde, dents, mâchoires, amygdales, oreilles.

GEMEAUX : bronches, épaules, bras, mains.

CANCER : poitrine, estomac, foie, vésicule, poumons.

LION : cœur, dos ; appareil circulatoire, artères.

VIERGE : appareil digestif, nerfs, rate, pancréas.

BALANCE : reins, hanches, vessie.

SCORPION : organes sexuels, appareil urinaire.

SAGITTAIRE : cuisses, veines.

CAPRICORNE : peau, articulations, os, genoux.

VERSEAU : jambes, veines.

POISSON : pieds, orteils.

Parallèlement les soins apportés au moment où le signe est traversé par la lune sont efficaces dans leur résultat. Tout ce qui est bain, thérapie, massage à base de pommade. Exemple : les douleurs dorsales sont mieux soignées pendant les jours lion.

Attention les parties citées sont également exposée lors de la période jour/signe.

 

je vous invite à utiliser un calendrier lunaire, comme celui de Michel Gros pour toutes les utilisations des énergies de la lune, vous y trouverez des informations essentielles sur les moments clés pour prendre soin de son corps en harmonie avec les énergies lunaires. Les positions et mouvements de la lune sont également importants.

Pour une opération à prévoir, choisissez si vous pouvez la phase du dernier quartier. En effet, les plaies saignent moins, la phase de guérison est nettement plus courte du fait de la cicatrisation qui est meilleure.

Evitez (autant que faire se peut) les opérations à la nouvelle lune et à la pleine lune (saignement plus important, risque d’hémorragie)

C’est donc pendant le dernier quartier que nous sommes le plus résistant et au mieux de notre forme. C’est donc une période idéale pour faire une thérapie sur l’appareil moteur ou bien suivre un régime.

La lune à son premier quartier nous engrangeons des forces. C’est un excellent moment pour se détendre, se relaxer. Tout ce que nous avalerons, aussi bien nourriture que vitamine ou autres traitements, agit pour le mieux.

Attention, le premier quartier est une période ou la gourmandise est particulièrement forte, les rondeurs sont à l’orée du corps et le guète de près.

Il vous faut éliminer les toxines, c’est important pour le bien être du corps. Pour cela il vous faut savoir que notre corps de lui-même les élimine toutes les deux heures, il vous suffit pour l’aider à éliminer de boire un grand verre d’eau. Il en sera de même pour votre premier geste santé au réveil. Un grand verre d’eau.

Pour un nettoyage plus en profondeur, les infusions d’orties ont pour effet de purifier le sang. Faites une cure au printemps et à l’automne. L’ortie fait fonctionner les organes nettoyeurs (rein et foie).

Vous devez effectuer votre cure pendant la phase de dernier quartier et durer quinze jours. Buvez au moins un litre de tisane par jour. Arrêtez la cure à la nouvelle lune et recommencez à la pleine lune pour quinze jours à nouveau.

L’huile de tournesol peut être un remède efficace dans le nettoyage des toxines. Celle-ci n’est pas ingérée, il faut le matin à jeun prendre une cuillerée d’huile de tournesol, (première pression à froid), gardez là dans la bouche environ un quart d’heure, en la faisant circuler dans la bouche avec la langue, mastiquez là. Ne l’avalez surtout pas car elle s’est imprégnée de toxines. Rincez vous la bouche après l’avoir recrachée.

Que la Déesse Grand Mère Lune vous accompagne dans vos soins et votre guérison.

 

 

La Lune et la Santé

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fan 01/04/2005 21:37

"Ecouter son corps" ! C'est vrai que c'est la base de tout !
Au début, ça peut faire douter, mais c'est vrai que quand on se pose les bonnes questions par rapport à nos petits ou grands maux, on trouve tout de suite (ou presque) la source du mal être ... et comme par magie, la douleur diminue déjà rien que parce qu'on a pris conscience de la cause du trouble ...