Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Wiccan & Chaman Arts

Les Crânes de Cristal, partie 1ere

Les crânes de cristal sont des sculptures minérales représentant des crânes humains. Leur taille est variable; certains mesurent quelques centimètres, d'autres sont à l'échelle humaine.

Certain nombre d'entre eux sont en pur cristal de quartz, mais beaucoup sont fabriqués de manière plus récente de minéraux classiques que l'on trouve en abondance de nos jours.

Les crânes de cristal apparus en Europe à la fin du 19e siècle ont suscité bien des théories. Certains crânes sont des réalisations authentiques issues de civilisations précolombiennes telles que les Aztèques, les incas, ou maya et sont mieux connus sous le nom de masques-crânes ou têtes de mort.

Ce mystère a surtout fait l’objet d’une enquête passionnante par deux journalistes de la BBC voici quelques années. Preuves scientifiques et témoignages des descendants des peuples amérindiens nous amènent à nous interroger sur le passé de l’humanité mais également son avenir. Une étrange affaire qui nous amène au calendrier Maya et à la fameuse date du 21 décembre 2012 ainsi qu’à la mythique cité de l’Atlantide.

D’après une prophétie Maya, les crânes leur ont été transmis par les Atlantes qui les tenaient des Initiateurs venus du ciel. Lorsque les treize crânes seront réunis, ils révéleront le secret de la vie, en 2012 de notre ère.

Aujourd’hui, un crâne de cristal appartient au British Museum, un autre crâne à la Smithsonian Institution de Washington. De nombreux particuliers sont également détenteurs de crânes en cristal.

Selon la légende, ils détiennent des pouvoirs de divination, de guérison et médiumnique. Les Mayas pensent que ces crânes contiennent de grandes informations sur l’histoire des humains et des anciennes civilisations. Ces cinq crânes ont été étudiés (entre autre) en 1996 par le British Muséum qui en possède

Un crâne apparaît en 1924, avec Anna Le Guillon Mitchell-Hedges agée alors de 17 et son père adoptif, l'explorateur anglais Frederick Albert Mitchell-Hedges, qui découvrent un crâne en cristal de roche dans les ruines d'un temple de la cité Maya " des pierres tombées " à Lubaantùn, au Belize. En dehors de l'absence des sutures crâniennes, c'est une reproduction quasi parfaite d'un crâne humain féminin, pesant 5 kg et composé de deux morceaux, la mâchoire inférieure s'ajustant exactement à la partie supérieure. Il aurait été taillé dans le même bloc de cristal.

Ce crâne possède des propriétés optiques étonnantes : Éclairé par le dessous, la lumière jaillit par les orbites. Frappé à l'arrière par les rayons du soleil, un faisceau lumineux intense (susceptible de mettre le feu) jaillit des orbites, du nez et de la bouche.

L’énigme posée par ces crânes tient au fait que, selon les experts, seuls des outils du 20e siècle, notamment des mèches recouvertes de diamant, ont pu attaquer un matériau aussi dur que le cristal de quartz. Or, les crânes authentifiés datent d’une période très antérieure à la conquête espagnole. On sait que les peuples amérindiens n’utilisaient pas d’outils pour façonner leurs objets. C’est tout le problème qui se pose aux scientifiques. D’autant plus que l’on ne peut dater le cristal au carbone 14.

Une équipe de scientifiques de la société Hewlett-Packard spécialisés dans la cristallographie ont examinés le crâne et en voici les conclusions après examens :

Il est constitué d'un quartz naturel extrêmement pur, du dioxyde de silicium "piézo-électrique" anisotrope lui procurant une grande stabilité physique, chimique et thermique. Il possède une polarité, réagit à la lumière et à l'électricité, directe ou par pression physique, son axe piézo-électrique est vertical et ses propriétés sont différentes dans chaque direction ; matériau utilisé comme oscillateur ou résonateur, en électronique et en informatique.

Les deux morceaux sont taillés dans le même bloc de cristal de roche. Selon son axe de symétrie moléculaire, ce qui lui confère ces étonnantes propriétés optiques.

Aucune trace d'instrument, ni marque microscopique quelconque. Si les sculpteurs ont lentement et méticuleusement poli l'objet à la main avec un mélange de sable et d'eau, il aurait fallu plusieurs générations d'ouvriers et 300 années pour arriver à ce résultat !

Sans trace d'usinage, il est impossible de dater sa fabrication (il ne vieillit pas).

Avec une technologie moderne au diamant il faudrait un an de travail pour obtenir l'aspect extérieur ( mais avec des traces d'usinage), quant aux effets prismatiques, leur reproductibilité est encore plus difficile.

Les crânes de cristal détiendraient des pouvoirs magiques qui permettraient l’élévation spirituelle des humains, la production spontanée d’images holographiques et des bruits sonores étranges. Il paraît que les crânes de cristal peuvent parler ou chanter et certains auraient des propriétés de guérison et de clairvoyance.

Il existe dans le monde d'autres crânes de cristal, dont la découverte ou l'acquisition ne sont également jamais clairement établies.

Suite dans l'article histoire de Crânes partie 2...


 

 

Les Crânes de Cristal, partie 1ereLes Crânes de Cristal, partie 1ere
Les Crânes de Cristal, partie 1ere

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article